Faut-il être expert pour entreprendre ?

Faut-il être expert pour entreprendre ?

Voici la 3ème vidéo du défi : 1 clé du succès par jour pendant 30 jours, pour aider les entrepreneurs

Peux-tu créer ton entreprise sans expérience du métier ? 🧰

Dans cette vidéo, j’aborde les ATOUTS et les DIFFICULTÉS des entrepreneurs avec et sans expertise métier 🏗️

🎧 Clique ici pour écouter le podcast de l’article

Introduction

Bonjour les Activ’Acteurs et bienvenue sur Oser et Réussir !

Je suis Marie Josnin et nous abordons aujourd’hui cette question : faut-il être un expert pour être entrepreneur ?

Créer son activité et être libre et indépendant, cela fait rêver beaucoup de monde. D’ailleurs, pour créer ton entreprise ou t’installer comme indépendant en France, tu n’as pas besoin de diplôme.

Tout le monde peut le faire.

Cependant le constat est édifiant : selon les statistiques de l’INSEE, 25% des entreprises échouent dans les 2 premières années et 50% échouent dans les 5 premières années !

Pourquoi ?

Je me penche sur la question de la compétence de l’entrepreneur pour comprendre ces chiffres.

On trouve tous les profils dans l’entrepreneuriat : tu as ceux qui misent sur leur expertise pour créer ou reprendre une activité et tu as ceux qui opèrent une reconversion à 360° degrés dans un domaine qu’ils ne connaissent pas.

Alors est-ce que ces modèles sont viables ? Est-ce qu’il y a un profil qui a plus de chances de réussir ?

Nous allons voir quels sont les risques dans chacune de ces situations et quelques recommandations pour réussir ton projet.

📙 Extrait de la description du livre suggéré :
L’art de diriger conduit à conjuguer de nombreux paramètres humains, techniques et financier en vue de faire aboutir un projet dont les valeurs partagées assurent la cohésion de l’équipe qui le porte. Il suppose de la part des dirigeants la maîtrise de la savante alchimie entre savoir, savoir être, savoir-faire et faire savoir. L’autorité, le bonheur, l’esprit d’innovation, la gestion du temps et du sens sont autant d’ingrédients de cette alchimie qui fait les grands capitaines d’entreprise.”
Pour commander le livre, je t’invite à cliquer sur l’image ⬇️

Si tu es expert dans ton domaine

La légitimité de l’expert

Si tu es un expert dans ton domaine, tu as évidemment un avantage indéniable : la légitimité.

Une légitimité auprès de tes salariés, de tes fournisseurs, de tes pairs.

Tu sais de quoi tu parles, tu connais ton produit et ton marché. Également tu connais les failles, les écueils dans lesquels tu ne veux pas tomber.

Et tu gagnes du temps car tu connais tes fournisseurs, tes partenaires et tes concurrents !

Pour finir, on t’accorde d’emblée une crédibilité.

C’est ainsi que de nombreux entrepreneurs, artisans, commerçants, passionnés par leur activité, se lancent dans l’indépendance entrepreneuriale. Ils s’appuient sur leur expérience du terrain et leur connaissance du marché pour se développer.

Cependant, au fur et à mesure, tu découvres que tu es confronté à d’autres obligations, comme la comptabilité, la gestion et que ces tâches sont chronophages. Comme pour la plupart des entrepreneurs, ce n’est peut-être pas ta tasse de thé.

Tu t’aperçois vite qu’il ne suffit pas de bien maîtriser ton métier pour entreprendre.

Si tu veux que ton entreprise survive au-delà des 6 ans, entreprendre suppose que tu maîtrises d’autres compétences pour faire perdurer ton activité.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Dépasser ses croyances limitantes

Quelles sont les autres compétences ?

La gestion et le “mindset”

Ces compétences se situent à 2 niveaux :

  1. Au niveau du développement de ton entreprise : elles concernent l’organisation, la gestion financière, la stratégie commerciale, les ressources humaines si tu as des salariés etc.

Alors il ne s’agit pas d’être expert dans tous ces domaines, mais il est indispensable que tu sois en capacité de comprendre comment ça fonctionne, les enjeux de chaque domaine, car ils interagissent entre eux.

2. Le deuxième niveau c’est ton mental, ton mindset : tu dois développer un état d’esprit d’entrepreneur.

Alors c’est quoi un état d’esprit d’entrepreneur ?

C’est acquérir des qualités personnelles et interpersonnelles, comme être résilient, déterminé, avoir l’esprit d’initiative, du charisme, savoir te mettre en question, développer des capacités d’écoute etc.

Au départ, les entrepreneurs ne se rendent pas forcément compte de cela.

C’est un peu un des risques du statut de micro-entrepreneur.

Selon le rapport de la DGE, 46% des demandeurs d’emploi optent pour le régime micro-entrepreneur pour créer leur entreprise.

Alors en effet ce statut est accessible et facile à mettre en place. Mais le risque est que le micro-entrepreneur ne mesure pas ce que cela implique en réalité.

Tu as aussi le cas de l’entrepreneur qui se lance sur une opportunité, avec un gros client, ou parce qu’il a été retenu sur un appel d’offre sur 3 ans.

Il développe donc son activité avec un client unique et dégage peu de temps pour prospecter et élargir son terrain de jeu, parce qu’il n’a pas le temps… et que le côté commercial, ce n’est pas trop son truc.

Alors, c’est rassurant de se lancer avec l’assurance de gagner sa vie, mais il court le risque de perdre son client.

Comme il n’a pas su développer son portefeuille client, son activité est complètement dépendante de son donneur d’ordre. Dès lors, plus de client, plus d’activité.

Alors dit comme ça, cela paraît évident mais, pris dans l’action et dans leur projet, c’est la réalité de nombreux entrepreneurs.

Tu as aussi le cas des entrepreneurs qui ne se sentent tout simplement pas à l’aise sur différents sujets. Ils ont tendance à se concentrer sur ce qui leur plaît le plus, leur métier.

Développer un état d’esprit d’entrepreneur c’est donc être en capacité de détecter et d’anticiper les risques et d’organiser ton business pour assurer sa pérennité.

Si tu crées ton entreprise, il est essentiel que tu le fasses pour les bonnes raisons ; pas seulement parce que tu es passionné par ton métier ou que tu rêves d’indépendance, il faut aussi que tu sois passionné par l’aventure entrepreneuriale.

Si tu es entrepreneur sans être expert du métier

Tu as en effet des personnes qui changent totalement d’activité, soit pour une reconversion ou par goût d’entreprendre. Ils se lancent alors dans la création ou la reprise d’une entreprise dont ils ne connaissent pas le métier !

Si tu crées une activité sans connaître le métier, c’est que tu comptes sur tes compétences d’entrepreneur.

Apprendre sur le terrain

Tu apprendras les rouages du métier sur le terrain. Mais tu dois évidemment t’entourer d’experts métier qui vont assurer le développement.

Tu ne peux donc pas te lancer seul et tu dois mettre en place une équipe ou trouver des associés pour que ton activité se développe.

Dans le cas d’une reprise d’activité, si tu ne viens pas du métier, tu risques de te confronter par exemple à des difficultés de légitimité auprès des organismes financiers.

Tu devras les convaincre de la pertinence de tes projets et de la valeur ajoutée que tu apportes.

Aussi, tu devras construire ta légitimité auprès des salariés.

Il faut l’avouer, une cession d’entreprise peut être mal accueillie par les salariés, surtout lorsque le cédant était le créateur historique et qu’il a créé son entreprise à son image. Pour certains, ce sera l’échec assuré.

Donner du sens

Tout cela va rendre plus complexe la conduite du changement qui est déjà une démarche difficile à mener dans l’entreprise.

Tu auras aussi des questions liées à la gestion des ressources humaines. Tu devras faire face à des freins, au désengagement de certains collaborateurs, dès lors que tu mettras ta pâte dans l’organisation et la gestion de l’entreprise.

Pour faire face, tu vas devoir t’intéresser au métier pour être en mesure de prendre les bonnes décisions, développer de fortes capacités interpersonnelles et managériales, montrer de l’assurance en toute circonstance.

Tu devras bien t’entourer pour fédérer les équipes et donner du sens à tes décisions pour créer un projet commun.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment donner du SENS ?

Le fait que tu ne connaisses pas le métier comporte des avantages.

Tu apportes un regard plus objectif, tu peux t’inspirer de tes autres expériences dans des secteurs différents. Tu peux avoir une capacité de recul, une vision stratégique nouvelle pour assurer la pérennité de ton activité.

Il est donc tout à fait possible d’entreprendre sans être expert du métier, comme c’est d’ailleurs le cas des grandes entreprises ou dans les entreprises qui font appel à des dirigeants de transition qui prennent en main des situations de changement à fort enjeu.

Dans ce cas, les conditions de succès sont d’apprendre et de comprendre vite les rouages du métier, de son marché, de s’entourer de personnes compétentes pour prendre des décisions stratégiques cohérentes.

Conclusion : entreprendre avec ou sans expérience ?

Ainsi, quel que soit ton profil, tu peux réussir dans ton projet entrepreneurial.

L’essentiel est d’identifier tes forces et tes faiblesses et de te former, de te faire accompagner pour accomplir ta mission.

📙 Lecture suggérée
☞ Pour commander le livre, clique sur l’image ⬇️

Voilà tu as quelques clés pour aborder ton projet entrepreneurial.

Si tu as apprécié laisse-moi un commentaire, n’hésite pas à partager, tu peux cliquer sur le pouce 👍 abonne-toi et clique aussi sur la petite cloche 🔔 pour rester informé des prochaines vidéos !

Je te dis à bientôt et on se retrouve sur le blog ! 🚀

Bye !

Marie Josnin - Oser et Réussir

Et surtout, partage en commentaire tes réactions !

🎧 Pour écouter le podcast de l’article, c’est ici 😉

Si tu as aimé cet article, partage-le ! :)

Partage ici ton commentaire