Comment s’adapter au changement

S'adapter au changement: qui a piqué mon fromage ? de Spencer Johnson

☞ Cet article est la transcription de mon podcast Comment s’adapter au changement que tu peux écouter en cliquant sur l’enregistrement ci-dessous si tu préfères la version audio.

☞ Si tu l’apprécies, pense à le commenter et partager sur les réseaux sociaux !
😉

Transcription texte du podcast : Comment s’adapter au changement avec la fable Qui a piqué mon fromage ? de Spencer Johnson

📙 Extrait de la description du livre suggéré :
Qui a piqué mon Fromage est une fable sur le thème du changement, prenant pour toile de fond un labyrinthe dans lequel quatre personnages hauts en couleur recherchent leur “Fromage” – le fromage en question étant une allégorie de ce que nous attendons de la vie, qu’il s’agisse d’un métier, d’une relation, d’argent, d’une grande maison, de liberté, de santé, de reconnaissance, de paix intérieure, voire d’activités aussi basiques que le jogging ou le golf. Chacun de nous a sa propre conception du Fromage, et nous le recherchons parce que nous y voyons la condition sine qua non de notre bonheur.”
Pour commander le livre, je t’invite à cliquer sur l’image ⬇️

Si tu préfères la version anglaise :

🎧 Clique ici pour écouter le podcast de l’article

Une fable pour comprendre le changement

Bonjour et bienvenue sur Oser et Réussir, le blog des Activ’Acteurs qui osent prendre leur vie en main !

Je suis Marie Josnin et j’accompagne les entrepreneurs audacieux à réaliser leurs projets personnels et professionnels pour créer la vie qu’ils souhaitent.

Aujourd’hui je vais te parler du changement.

On sait tous que la vie est un changement permanent, que cela nous plaise ou non, et que, si on veut avancer on doit s’adapter.

Comment réagis-tu face au changement ?

☞ Alors avant de commencer, je vais te poser une question : comment réagis-tu face au changement ? Est-ce que tu penses que tu t’adaptes plutôt bien au changement ou, au contraire, c’est généralement pour toi une épreuve qui te fait perdre tes repères ?

Prends quelques secondes pour noter cette question et je te propose d’y revenir à la fin de ce podcast.

Je vais te parler d’une fable étonnante qui va te permettre de mieux comprendre comment chacun réagit dans la vie face au changement, et comment tu peux t’y adapter, dans tous les domaines de ta vie, au travail, en famille et dans tes relations en général.

Alors avant de commencer il faut que je te dise que c’est aujourd’hui mon premier podcast. J’en suis très heureuse, mais c’est un vrai défi pour moi ! Il y aura certainement de nombreuses imperfections, alors s’il te plaît sois indulgent ! Et n’hésite pas à me dire en commentaire si ce podcast t’a plu ou à me partager tes suggestions pour que je puisse améliorer les suivants !

Une fable impactante

Dans ce podcast je vais te parler d’une histoire qui a été un vrai déclic pour moi et aussi pour des milliers de lecteurs dans le monde. C’est une fable qui s’appelle Qui a piqué mon fromage ? publiée en 1998. Il y a eu plus de 26 millions de copies de ce livre traduit dans 37 langues !

Elle est écrite par Spencer Johnson, auteur mondialement connu pour ses ouvrages, notamment Le Manager Minute que je te recommande aussi fortement :

Qui a piqué mon fromage ? est une fable courte, très facile à lire et surtout très impactante.

Je l’ai lue moi-même près d’une dizaine de fois et chaque fois, j’apprécie le sens de chacune des phrases pour les transposer dans ma vie.

Je vais synthétiser la fable, mais cela ne remplace pas le livre parce que les descriptions sont très pertinentes.

Elles illustrent très bien les doutes et les comportements de chaque personnage, ce qui nous permet de faire le parallèle avec nos propres expériences.

En quoi la fable Qui a piqué mon fromage nous aide à nous adapter au changement ?

Le contexte

Pour commencer, c’est l’histoire de quatre personnages : deux “minigus” Polochon et Baluchon et deux souris, Flair et Flèche, qui évoluent dans un labyrinthe.

Tous les jours, ils se nourrissent de fromage à un endroit précis.

Mais un jour, le fromage disparaît.

Devant cette épreuve, chacun réagit différemment, selon son caractère, ses émotions, sa façon de réfléchir.

Cette fable est une métaphore qui nous montre comment chacun peut s’adapter au changement.

Ce que chacun symbolise

Labyrinthe de la vie

Le labyrinthe représente notre environnement personnel et professionnel (la famille, le travail, les relations…).

Le fromage représente les objectifs de chacun

Le fromage symbolise les objectifs que chacun se fixe dans sa vie personnelle et professionnelle. Peut-être que pour toi c’est la santé, les relations, le travail, la prospérité… Quand nous les obtenons, on s’y attache. Mais quand nous les perdons, cela peut être difficile à vivre.

Les quatre personnages ont tous des comportements différents. Ils incarnent une part de ce que chacun de nous peut être.

La souris Flair dans "Qui a piqué mon fromage ?"

La souris Flair
Flair est capable de détecter rapidement le changement. Elle met en place des routines régulières pour rester en éveil.

La souris Flèche dans "Qui a piqué mon fromage ?"

La souris Flèche
Flèche se précipite dans l’action. Quand la souris Flair dit qu’il faut bouger, elle y va illico !

Minigus Polochon dans "Qui a piqué mon fromage ?"

Minigus Polochon
Polochon redoute le changement, il le rejette et craint tout ce qui pourrait arriver.

Minigus Baluchon dans "Qui a piqué mon fromage ?"

Minigus Baluchon
Baluchon a des freins, il se pose mille questions. Mais il finit par suivre son intuition car il prend conscience que cela lui apporte quelque chose de mieux.

Cette histoire est géniale car elle fonctionne comme une fable, ou une parabole, qui transpose remarquablement bien les comportements, les freins, les peurs, que nous ressentons devant le changement.

Elle nous fait comprendre quelles sont les clés pour nous aider à grandir, à vaincre nos freins, nos préjugés, nos comportements limitants pour que le changement soit une opportunité de vivre plus heureux.

Résumé de l’histoire

Chaque jour, nos quatre personnages se rendent dans le labyrinthe en quête de son fromage.

Ce labyrinthe, c’est comme dans la vie ! C’est une succession de couloirs et de salles, d’endroits sombres et de chemins sinueux.

Parfois ils y découvrent du fromage. Parfois ils tombent sur des voies sans issue. On peut s’y perdre, mais ceux qui retrouvent leur chemin découvrent alors des trésors.

Les deux souris, Flair et Flèche, raffolent du fromage. Elles parcourent les couloirs en les mémorisant puis partent explorer de nouvelles zones.

Parfois elles se cognent sur les murs ou se trouvent dans des culs-de-sac, mais elles finissent toujours par retrouver leur chemin.

Cela doit certainement te faire penser à des personnes que tu connais qui sortent du lot de la conformité, qui sentent les occasions ! Ils se lancent à fond dans leurs projets, ils ont l’énergie et l’audace pour réaliser ce qu’ils veulent !

Avec les deux souris, nous avons les deux minigus, Baluchon et Polochon, qui sont pleins de croyances et d’émotions.

Ils idéalisent de trouver un autre Fromage, avec un grand F, qui serait la clé du bonheur et de la réussite.

  • Polochon, lui, se voit à la tête d’une puissante industrie avec une magnifique villa.
  • Pour Baluchon, le Fromage, c’est se sentir en sécurité, fonder une famille et avoir un joli pavillon.

Tu vois bien les ambitions et les rêves de chacun, représentés dans cette histoire par le Fromage avec un grand F.

Finalement, chacun finit par trouver son fromage, qu’ils viennent déguster tous les matins.

Chacun met en place ses routines

Le temps passe. Alors ce qui est intéressant c’est de voir comment chacun s’organise :

D’un côté les souris sont disciplinées et sérieuses.

Elles gardent leur rythme quotidien et suivent le même itinéraire. Elles ont une routine bien rodée qui leur permet de rester vigilantes.

Ainsi, quand elles arrivent au fromage, elles font systématiquement le tour pour vérifier que rien n’a changé.

De leur côté, les minigus Polochon et Baluchon se disent qu’ils ont du fromage jusqu’à la fin de leurs jours.

Ils prennent leurs aises. Ils font de plus en plus la grasse matinée, ils prennent leur temps.

Les deux minigus finissent même par considérer que ce Fromage leur appartient. Ils s’installent juste à côté et ils mènent la grande vie !

Ils sont grisés par leur réussite !

Les lecteurs de cet article ont également lu : Les routines pour réussir

Et puis un jour…

Les souris Flair et Flèche s’aperçoivent que le stock diminue et un jour, le fromage a totalement disparu.

Mais rappelle-toi, elles ne dérogeaient pas à leur routine de vigilance quotidienne. En réalité, elles s’étaient préparées à cette pénurie.

Elles se mettent donc à changer leur itinéraire pour trouver d’autre fromage. C’est reparti, de couloir en couloir, de cul-de-sac en coins sombres, mais toujours, elles sont focalisées sur leur objectif.

Elles ne lâchent rien ! Elles traquent chaque recoin, jusqu’au moment où elles tombent sur du nouveau Fromage comme elles n’en avaient encore jamais vu !

Les souris découvrent leur Nouveau Fromage
Les souris découvrent leur Nouveau Fromage

Les minigus, eux, constatant que le fromage avait disparu, tombent de haut. Ils sont sous le choc.

Pour Polochon, perdre son fromage est une malédiction qui le met en rogne et il s’exclame à tout-va “Qui a piqué mon fromage ? C’est trop injuste !”. Il réfléchit et essaie de comprendre avec ses croyances et ses connaissances “pourquoi on lui a fait ça”.

Quant à Baluchon, il est au bord de la dépression. Il a du mal à croire que le fromage a disparu. Il se morfond sur sa triste situation.

Baluchon se demande si les souris en savent davantage mais Polochon répond que ce ne sont que de vulgaires souris qui ne font que réagir instinctivement, et qu’ils sont bien plus intelligents qu’elles.

Le déni

Au bout d’un moment Baluchon propose bien de partir à la recherche d’un nouveau Fromage.

Mais Polochon s’y oppose, décrétant qu’ils sont des êtres supérieurs, que ce genre de choses ne devraient pas leur arriver parce que ce Fromage est un droit qui leur a été injustement retiré.

Il a bien l’intention de découvrir ce qui s’est passé.

Polochon et Baluchon ruminent et sont frustrés. Ils souffrent du manque de fromage et ils finissent par rejeter la faute l’un sur l’autre.

Baluchon pense souvent aux souris. Du reste, il est certain qu’elles finiront par trouver du nouveau Fromage.

Intérieurement, il souhaite qu’elles réussissent. Alors, en pensant à elles et au bonheur de trouver ce fromage, il décide de se mettre en route pour en trouver.

Polochon refuse de bouger, car il a son confort et ses habitudes et il lui rappelle que, dehors, c’est dangereux.

Dehors c'est dangereux !
Dehors, c’est dangereux !

Baluchon a alors peur de l’échec. Il se dit que finalement le nouveau Fromage, ce n’est pas pour lui, et il reste avec son compagnon.

Chaque jour, ils vérifient si le fromage est toujours absent, ou si par miracle il est revenu. Ils fouillent partout, se nourrissant de soucis et de frustration.

Un jour Polochon réfléchit et se dit que peut-être le fromage est caché derrière le mur.

Aussi, s’ils retroussent leurs manches ils pourront le retrouver. Ils travaillent d’arrache-pied pour creuser et finalement ils se retrouvent avec un énorme trou.

C’est là que Baluchon comprend la différence entre activité et productivité.

Finalement ils se découragent et décident de rester tranquillement assis, se disant “qu’on” finirait bien par leur rendre leur fromage.

Prise de conscience qu’il faut s’adapter au changement

Au bout d’un moment, cet immobilisme excède Baluchon qui réalise qu’ils courent droit à l’échec à continuer comme cela.

Ainsi, il doit oublier l’ancien Fromage et partir à la recherche d’un nouveau Fromage. Polochon tente de l’en dissuader mais Baluchon n’en peut plus.

Il se visualise heureux en quête du fromage et il part, plein de courage et d’enthousiasme dans cette nouvelle quête.

Baluchon est même tellement heureux d’être en chemin qu’il finit par se demander : pourquoi il n’a pas réagi plus tôt ?

Il réalise à quel point il s’était enlisé dans une situation sans issue. Alors il se promet que désormais, il se fierait davantage à son intuition.

Evidemment, le chemin est long, sinueux, plein de doutes et de découragement pour Baluchon.

Parfois il trouve quelques miettes lui permettant de poursuivre sa route. Il est de plus en plus épuisé et affamé.

Son rythme est ralenti, le moindre effort lui est très pénible. Parfois il fait deux pas en avant, un pas en arrière.

Tant et si bien qu’il commence à se dire que son objectif n’est pas réaliste, qu’il est peut-être condamné à ronger son frein toute sa vie.

Puis il se ressaisit et décide de prendre son destin en main plutôt que de subir les choses.

Il comprend que les signes étaient là avec la diminution du stock de Fromage mais qu’ils n’avaient pas voulu le voir.

Il prend la résolution d’être plus attentif.

Pour aller plus loin, découvre cet article : Prendre des risques pour réussir ta vie

Avoir confiance dans l’épreuve pour s’adapter au changement

Un jour enfin, il découvre une Gare fromagère. Quel soulagement !

Malheureusement, une fois dedans, il constate qu’elle est vide. Il n’en peut plus, il est alors à bout et il a envie de tout laisser tomber et de rentrer retrouver Polochon.

Puis il se pose cette question : “que ferais-tu si tu n’avais pas peur ?”.

Car il sait que ses peurs et ses angoisses le freinent et qu’il doit persévérer.

Il décide de rester focalisé sur sa réussite, d’avoir confiance en l’avenir même s’il ne sait pas de quoi demain sera fait.

Dépasser la peur pour mieux s'adapter au changement
Dépasser la peur pour mieux s’adapter au changement

C’est ainsi qu’il arrive devant une Gare Fromagère inédite dont l’entrée est parsemée des pépites de nouveau Fromage !  Enfin !

Mais quand il s’approche, il constate que la salle est vide. Il est arrivé trop tard. Alors Baluchon comprend qu’il aurait dû réagir plus tôt.

Il ne s’apitoie pas et il décide de rapporter quelques morceaux de fromage à son ami Polochon.

Pourtant, Polochon les refuse car il veut son ancien Fromage, celui auquel il était habitué.

La résilience permet de s’adapter au changement

Alors Baluchon repart seul.

Il apprécie son ami et il est navré pour Polochon, mais il est heureux de sa nouvelle vie et il veut continuer sa quête.

Il se rend compte que même sans fromage il apprécie l’aventure. En réalité, Baluchon se sent plus fort et il est plus déterminé que jamais à trouver ce nouveau Fromage.

Il se dit qu’en changeant ses croyances on change ses comportements. Finalement, c’est une question de choix.

Le chemin est long et périlleux, puis il finit par découvrir la Nouvelle Gare Fromagère, avec un stock de Fromage comme il n’en a jamais vu de toute sa vie, avec de nouveaux fromages qu’il ne connaissait pas !

Il se demande si c’est un rêve et il aperçoit les 2 souris Flair et Flèche.

Il se dit que Flair et Flèche savent se simplifier la vie, elles ne s’encombrent pas d’analyses ni de complications.

Au contraire, elles ont su réagir et s’adapter immédiatement au changement en changeant elles-mêmes.

Quelques messages clés de cette fable pour mieux s’adapter au changement

Ainsi cette histoire passe de très nombreux messages-clés d’une efficacité redoutable, à travers les comportements des quatre personnages.

Ces comportements sont particulièrement bien décrits dans le livre et nous pouvons facilement les transposer dans nos vies.

Dans le livre il y a également les messages que Baluchon inscrit sur les murs tout au long de son parcours, au fur et à mesure de ses prises de conscience et qui nous impactent directement.

Quand tu parviens à surmonter ta peur, tu te sens libre

S’adapter au changement : un visa pour le bonheur ?

Dans cette histoire, on comprend que nous n’avons pas tous la même façon de percevoir ni d’accepter le changement. Cela conditionne notre perception de la vie et finalement notre capacité à être heureux.

On constate à la fin de l’histoire que les deux souris Flair et Flèche réagissent mieux au changement car elles portent un regard plus simple sur les choses, elles réagissent vite.

Tandis que les deux minigus Polochon et Baluchon sont plus cérébraux. Ils utilisent leur intelligence, leurs croyances et leurs émotions, pour imaginer des méthodes de recherche élaborées, ce qui complique la situation et leur fait perdre du temps.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Réussir sa vie avec “zéro regret”

Faire le choix de s’adapter au changement

Dans cette fable la réussite n’est pas une question d’intelligence. La réussite dépend essentiellement de notre façon de regarder les situations et de notre capacité à mettre en question nos croyances et nos pensées limitantes.

Dans l’ensemble, tu y retrouves tous les ingrédients qui font que tu atteins tes objectifs ou que tu te résignes à une vie qui ne te convient pas :

  • Tu y découvres le déni malgré des signes qui s’installent au fil du temps mais que tu ne veux pas reconnaître parce que pour toi la situation est telle que tu VEUX la voir et non comme elle EST réellement.
  • On y voit aussi le désir profond d’atteindre un but, ton rêve que tu pourrais atteindre “si tu n’avais pas peur”.
  • Ou bien peut-être que tu ressens les doutes, les peurs, les freins, la crainte de ne pas y arriver. Tu te dis que ce n’est pas pour toi, tu ressens ce manque de confiance qui te fait renoncer à te réaliser pleinement.
  • Tu vois dans cette histoire que, avoir peur et y aller quand même, suivre son instinct, partir à la recherche de son désir profond quelles que soient les épreuves, persévérer en se disant qu’il n’y a pas d’autre option possible, tout cela mène à la réalisation de soi sur le chemin et à l’accomplissement de son désir profond.
  • Enfin, cette fable t’apprend que pour t’adapter aux changements, tu dois avant tout changer toi-même :

Qui veux-tu devenir pour créer la vie qui te convient ?

Pour terminer

C’est la fin de ce podcast, tu trouveras en-dessous le lien si tu souhaites acheter ce livre que je te recommande fortement pour mieux t’adapter au changement.

Pour moi c’est un livre incontournable dans toute bibliothèque de développement personnel, à lire et à relire, pour t’aider à travailler sur toi pour vivre les changements comme des opportunités.

Marie Josnin - Oser et Réussir

Partage en commentaire tes réactions face au changement !

📙 Lecture suggérée
Découvre maintenant le livre Qui a piqué mon fromage ? ⬇️

🎧 Pour écouter le podcast de l’article, c’est ici 😉

Si tu as aimé cet article, partage-le ! :)

13 thoughts on “Comment s’adapter au changement

  1. Aline a commenté:

    Très sympa et pertinente cette fable 🙂 Finalement, la vie n’est faite que de changements, alors y résister n’est que source de souffrance me semble-t-il… Mais bon, plus facile à dire qu’à faire 😉

    • Marie a commenté:

      Oui, difficile de lâcher-prise surtout lorsque les changements ne vont pas dans le sens qu’on souhaite. Cependant avoir confiance dans ce qui arrive ouvre de belles opportunités. Merci pour ton commentaire.

  2. Guillaume a commenté:

    Génial ! J’ai également lu ce livre car il fait partie de mon métier (accompagnement au changement), cette fable illustre bien que la porte du changement s’ouvre de l’intérieur et que c’est par des expériences et des discussions qu’on l’ouvre petit à petit. Merci pour ce rappel des messages clés du livre

    • Marie a commenté:

      Merci Guillaume ! Notre capacité à écouter les messages extérieurs est déterminante 😉

  3. Gladys Chanussot a commenté:

    Article très complet et intéressant sur les freins liés au changement. Je pense qu’il est nécessaire d’identifier nos croyances limitantes pour mieux développer des croyances ressources, celles qui sont moteurs et qui nous aident à avancer. Merci pour cet article 🙂

    • Marie a commenté:

      Tout à fait d’accord, le changement passe par des prises de conscience. Merci pour ton commentaire.

  4. gaellelavaud a commenté:

    Super article, j’ai vraiment envie de découvrir ce livre !

    • Marie a commenté:

      Merci ! En effet pour moi c’est un incontournable que j’ai plaisir à relire et partager 🙂

  5. Pierre Christophe Callac a commenté:

    Bonjour,
    Pour un premier épisode, il y a une aisance et le sujet est agréable sous l’angle de l’histoire. Je sais ce que je vais pouvoir offrir à ma fille 😉

    • Marie a commenté:

      Merci beaucoup Pierre Christophe Callac pour tes encouragements ! Ravie que ce livre puisse être un cadeau pour ta fille 🙂

Partage ici ton commentaire